...

Fonds Ariane Deluz

Référence :
FR_751052331_fad [Fonds]
Nom du producteur :
Deluz, Ariane
Date de création :
2005 (date d'entrée)
Importance matérielle :
13 ml : 1500 diapositives couleur, 85 films et planches contacts noir et blancs, 235 bandes audio, 65 boîtes d'archives
Notice biographique :

Ariane Deluz, née le 6 septembre 1931, anthropologue de nationalité française et suisse, entreprit une carrière d'ethnologue sous les directions successives de Georges Balandier et Claude Lévi-Strauss, dans le cadre de l'Ecole Pratique des Hautes Études VIe Section devenue EHESS (de 1955-1964) et du CNRS (de 1964 à 1997).

Ariane Deluz effectua alors de nombreuses missions de recherche sur le terrain en Afrique de l'Ouest - principalement en Côte d'Ivoire - (chez les Gouro et les Yohouré), au Zaïre, puis en Amérique du sud (Embera du Choco, Colombie) et de nouveau en Afrique.

Sur une période couvrant une trentaine d'années, elle a passé environ 70 mois sur le terrain pendant lesquels elle étudia et analysa des matériaux ethnographiques, des données historiques, de parenté et d'alliance, et le rôle de la parenté dans l'organisation socio-économique rurale et urbaine.

Ses travaux personnels portent sur les moyens de réinterpréter ces structures aux niveaux religieux, politique et économique.

Une formation psychanalytique et clinique l'y aida et la rendit attentive aux problèmes de santé mentale (1966-1967 et 1972-1975 : Séminaires de recherche en Ethnopsychiatrie, directeur d’études : Georges Devereux, EPHE, VIè section).

Avec d'autres collègues françaises, Ariane Deluz est l'une des pionnières des études sur les femmes qui n'étaient pas encore dites "Gender Studies".

Dès 1985, elle eut l'occasion d'étudier des faits sociaux et des comportements directement ou indirectement liés au sida, ce qui l'amena à l'analyse plus approfondie d'événements et de perceptions liées à la maladie.

Par ailleurs, elle organisa, ou intervint, dans de nombreux séminaires et colloques.

De 1983 à 1991, elle fut chargée de cours à l'Institut Universitaire d'Etudes du Développement (IUED) de Genève.

Enfin, elle fut secrétaire générale de la Société des africanistes (1990-1994) et présidente (1997-1999) de l' Association française des anthropologues (AFA).

Ariane Deluz est décédée le 16 janvier 2010, à Lausanne.

Modalité d'entrée :

Don au Collège de France. Déposé par Ariane Deluz au Laboratoire d'anthropologie sociale en 2005 et 2009

Accessibilité :

Accès réservé, sur autorisation.

Notes de contenu :

65 boîtes d'archives concernant son activité professionnelle

1500 diapositives

85 films noir et blanc

235 bandes audio, numérisées sur CD, DVD, mini-disques, disque dur, portant principalement sur les Gouro.

Ariane Deluz a fait don de sa bibliothèque de recherche qui comprend environ 800 ouvrages, intégrés au catalogue des imprimés.