...

Fonds Denise Paulme

Référence :
FR_9205022301_fdp [Fonds]
Nom du producteur :
Paulme, Denise
Notice biographique :

Denise Paulme (1909-1998)

Denise Paulme, fille de Jean-Charles Paulme et d’Yvonne Marie, est née à Paris en 1909. Etudiante en droit, son intérêt pour le droit primitif la conduit à suivre l’enseignement de Marcel Mauss à l’institut d’ethnographie puis à la V° section de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes. Elève assidue, c’est à partir de ses notes de cours qu’elle publiera le Manuel d’Ethnographie portant le nom de Mauss.

En 1933, elle offre ses services à Paul Rivet comme bénévole au Musée du Trocadéro où elle a en charge les objets africains (et notamment dogons) collectés au cours de la Mission Dakar-Djibouti, en vue de l’inauguration de la nouvelle salle d’Afrique Noire du musée. Elle se lie d’amitié avec Michel Leiris, responsable de la salle, et avec André Schaeffner qui deviendra son mari en 1937.

Avec sa licence de droit et son diplôme de l’Institut d’ethnologie, elle obtient la bourse Rockefeller en 1934 pour préparer une thèse de doctorat qu’elle soutiendra en mai 1940. C’est avec cette bourse, partagée avec la linguiste Déborah Lifschitz, qu’elle pourra réaliser son premier terrain.

Ses terrains :

- en février 1935, Denise Paulme et Déborah Lifschitz partent toutes deux en pays dogon dans le cadre de la Mission Sahara-Soudan dirigée par Marcel Griaule. Elles accompagnent la Mission jusqu’au 22 mars puis s’installent toutes deux à Sanga pendant 7 mois tandis que les autres membres de la Mission rentrent en France en emportant les fiches déjà réalisées. Ainsi, elles élaborent leurs propres méthodes de terrain et conservent leurs fiches de terrain au lieu de les déposer dans le fichier commun et anonyme de la mission ;

- en 1945-1946 (octobre à mai), sous les auspices de l’IFAN (dirigé par Théodore Monod), Denise Paulme réalise une première mission chez les Kissi en compagnie de son mari André Schaeffner. Le succès de la mission conduisit l’IFAN à leur allouer un crédit pour une seconde mission chez les Kissi qui se déroulera d’octobre 1948 à mai 1949 ;

- en 1954, Denise Paulme et André Schaeffner se rendent en Guinée pour une enquête chez les Baga ;

- en 1958, elle entreprend une mission subventionnée par la VI° section de l’EPHE chez les Bété de Côte d’Ivoire, la dernière mission en compagnie de son mari ;

- en 1964, elle retourne en Côte d’Ivoire pour étudier cette fois les Atié, dans le cadre d’une Mission du Ministère de l’Education Nationale, de l’EPHE et du CNRS. Elle y retourne en 1966 (où elle étudie les Mbato, les Abouré et les Ebrié) puis en 1967-1968 pour compléter ses informations chez les Abé et les Nzéma, en compagnie de Claude-Hélène Perrot.

Ses fonctions institutionnelles :

- de 1936 à 1961, Denise Paulme a la charge du Département d’Afrique Noire du Musée de l’Homme ;

- de 1945 à 1952, elle succède à Henri Labouret à l’Ecole Coloniale où elle dispense un cours d’ethnologie et d’histoire de l’Afrique ;

- en 1957, sur l’intervention amicale de C. Lévi-Strauss, elle entre à l’EPHE où elle deviendra directeur de recherche en 1958. Elle fonde le Centre d’Etudes Africaines avec ses collègues africanistes Georges Balandier, Paul Mercier et Gilles Sautter. Avec eux, ainsi qu'avec Michel Leiris et Pierre Alexandre, elle fondera les Cahiers d’Etudes Africaines ;

- en 1967, elle occupe le poste de présidente du Comité technique d’anthropologie de l’ORSTOM (qui comprenait la préhistoire, l'histoire, l'ethnologie, la linguistique et l'archéologie). Georges Balandier présidait le Comité de sociologie et Gilles Sautter le Comité de géographie.

Sources :

- F. Héritier, 1999, "Denise Paulme-Schaeffner (1909-1998), ou l’histoire d’une volonté", Cahiers d’études africaines, vol. 39, n° 153 ;

- A. Byrne, 2000, "La quête d’une femme ethnologue au cœur de l’Afrique coloniale. Denise Paulme 1909-1998", Mémoire de maîtrise d’histoire contemporaine publié dans Clio en Afrique, n° 6 ;

- G. Balandier, 1998, "Denise Paulme 1909-1998", Journal des Africanistes, vol. 68, n° 1 ;

- G. Dieterlen ; M-P Ferry, 1999, "In memoriam, Denise Paulme-Schaeffner (1909-1998)", Journal des Africanistes, vol. 69, n° 1.

Modalité d'entrée :

Date d'entrée : 1997 et 2009

Accessibilité :

L'accès au fonds est soumis à une autorisation préalable conditionnée par la justification d'une recherche.

Notes de contenu :

Les documents rassemblés dans ce fonds comportent tout d'abord un important ensemble de matériaux de terrain constitués de fichiers dits ethniques (portant principalement sur les Dogon, les Kissi et les Baga), de fichiers ethnolinguistiques et de fichiers thématiques (autour du conte et de la littérature orale). On retrouve cette double approche, ethnographique (portant sur des ethnies particulières) et thématique dans les dossiers de recherche. Dans les dossiers organisés thématiquement figurent les principaux sujets de recherche de D. Paulme : la littérature orale, les contes (proverbes, devinettes, chansons), l'ethnolinguistique (la construction de vocabulaire et de lexique), l’art africain, les structures sociales et la place des femmes dans la société africaine.

Un dossier, portant sur les enseignements donnés par D. Paulme, et des projets d’articles complètent ce fonds.

Langue (s) : fre

nigéro-congolais

Géographique :
Côte d’IvoireMali
Ethnonyme :
DogonKissiBaga
Collection :
Mission Paulme-Lifchitz (1935)Mission Sahara-Cameroun (1936-1937)