...

Fonds Gaetano Speranza

Référence :
FR_9205022301_fgs [Fonds]
Nom du producteur :
Speranza, Gaetano
Importance matérielle :
4 m/l
Notice biographique :

Gaetano Speranza est né à La Spezia le 20 février 1935. Il est mort à Pérouse le 10 janvier 2010.

Diplômé en sciences économiques de l’Université de Pise en 1960, il effectue d’abord un bref passage dans le groupe sidérurgique Italsider à Genève (1960 à 1962). Il intègre ensuite, comme fonctionnaire, la Commission de l’Union européenne à Bruxelles où il exerce les fonctions de Directeur responsable des politiques de coopération avec les pays en développement (1962-1982).

En 1985, jeune retraité, il peut se consacrer pleinement à ses deux passions, l’art africain et la muséologie, à travers l’enseignement, l’organisation de séminaires et de colloques, la publication d’ouvrages et d’articles scientifiques, les travaux de muséologie.

A partir de 1991 il partage son temps entre l’Italie et la France. En Italie il collabore avec Enrico Castelli (Istituto di etnologia e antropologia culturale della Facoltà di lettere e filosofia dell'Università - Pérouse) et Ezio Bassani (Centro di studi di storia delle arti africane - Florence) en particulier pour l’organisation de colloques et de rencontres. En France, où il entretient des relations de travail et d’amitié avec Éric de Dampierre au sein du Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative (Université Paris X-Nanterre) et de la Société d’ethnologie, il poursuit au département d’histoire de l’art de l’Université de Paris X-Nanterre son enseignement sur l’art africain. Il s’investit dans les débats et les réflexions muséologiques qui accompagnent la naissance du Musée de la Cité de la musique (1997) et celle du Musée du Quai Branly (inauguré en 2006) pour lequel il sera associé à la définition des collections permanentes du département d’Afrique noire. Dans ces deux musées il organise, en tant que commissaire, deux expositions majeures : à la Cité de la musique, en 1998, "La parole du fleuve, harpes d’Afrique Centrale", en collaboration avec Philippe Burguière et au Musée du Quai Branly, en 2007, "Objets blessés, la réparation en Afrique".

En 2006 Gaetano Speranza est fait Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres de la République Française.

Enseignement et organisation de manifestations scientifiques :

- 1985, Pérouse (Académie des beaux-arts) : séminaire sur la sculpture africaine et l’art contemporain ;

- 1988-1989, Florence (Università Internazionale dell’Arte) : séminaire sur l’art africain ;

- 1991, Florence (Università Internazionale dell’Arte) : organisation d’un colloque international sur la muséologie de l’art africain ;

- 1993-1999, Nanterre (Université de Paris X-Nanterre – Département d’histoire de l’art) : séminaire sur l’histoire de l’art africain.

Analyse de collection et conseil en muséographie :

- 1988, Dakar, Musée de l’IFAN ;

- 2000-2007, Paris, Musée du Quai Branly, pour la section africaine de l’exposition permanente ;

- 2001, Angoulême, Musée d’Angoulême - section africaine ;

- 2004, Bar-le-Duc, Musée Ipousteguy de la Meuse à Douclon.

Commissariats d’expositions :

- 1998, Paris, Musée de la Musique (en collaboration avec Philippe Bruguière) : "La parole du fleuve, harpes d’Afrique Centrale" ;

- 2007, Paris, Musée du Quai Branly : "Objets blessés, la réparation en Afrique".

Publications :

- 1988, "L’Afrique de l’Est", in Werner Schmalenbach (ed.), Arts de l'Afrique noire dans la collection Barbier-Mueller, Genève [exposition itinérante, février 1988 à octobre 1989], Paris : Nathan ;

- 1990, The African museum, Mimar : architecture in development, n° 35, pp. 21-23 ;

- 1991, (ed.), Atti della tavola rotonda "La cultura africana fra tradizione e innovazione" = Actes de la table ronde "La culture africaine entre tradition et innovation". Perugia : Regione Umbria Stampa ;

- 1991a, en collaboration avec Ezio Bassani (eds), Arte in Africa 2 : raccogliere, documentare, conservare, restaurare ed esporre le opere d'arte traditionale africana = Art in Africa 2 : collecting, documenting, preserving, restoring and exhibiting works of African traditional art, Florence : Centro studi di storia delle arti africane ; Milan, Association Poro ;

- 1991b, La collection du Musée de l'IFAN de Dakar, in ibid., pp. 177-180 ;

- 1995, "Sculpter au singulier" et "Sculpture sans sculpteur", in Dampierre, Eric de (ed.), Une esthétique perdue, Paris : Presses de l'Ecole normale supérieure ; Nanterre : Société d'ethnologie, pp. 25-40 ; pp. 77-94 [Réédition du numéro 14 (1994) de la revue Atelier (Laboratoire d’ethnologie, Mission sociologique du Haut Oubangui) : numéro spécial : Harpes et harpistes du Haut-Oubangui] ;

- 1999a, en collaboration avec Philippe Bruguière (eds), La parole du fleuve, harpes d’Afrique centrale. Paris : Cité de la musique - Musée de la musique [Version anglaise : Songs of the river. Harps of Central Africa] ;

- 1999b, Les harpes, in Ibid, pp. 59-95

- 2000, La parola del fiume : una mostra sulle arpe dell'Africa Centrale, Africa, vol. LV, n° 3, pp. 432-442 ;

- 2007a, (ed.) Objets blessés. La réparation en Afrique, Paris : Musée du quai Branly ; Milan : 5 continents ;

- 2007b, A curator in the jungle : staging the exhibition "Objets blessés : la réparation en Afrique" at the Musée du quai Branly, Tribal: the magazine of tribal art, vol. XI, 4 n° 45, pp. 72-75 ;

- 2008 : Sculpture africaine. Blessures et altérité. Au-delà de l’exposition "Objets Blessés. La réparation en Afrique" CeROArt. Conservation, exposition, restauration d’Objet d’art [En ligne], URL : http://ceroart.revues.org/624, consulté le 08 septembre 2014.

Modalité d'entrée :

Fonds créé par Ghislaine Donner Speranza et déposé à la bibliothèque Eric-de-Dampierre le 25 mars 2010.

Accessibilité :

L'accès au fonds est soumis à une autorisation préalable conditionnée par la justification d'une recherche.

Géographique :
Afrique