...

Fonds Jacques Gutwirth

Référence :
FR_9205022301_fjgu [Fonds]
Nom du producteur :
Gutwirth, Jacques (1926-2012)
Date de création :
1968-2010
Notice biographique :

Jacques Gutwirth, ethnologue, directeur de recherche honoraire au CNRS, est né en Belgique, à Anvers, le 11 décembre 1926. Pendant la seconde guerre mondiale il séjourne à Rio, au Brésil, où il obtient le baccalauréat français. Après avoir été, de 1947 à 1958, diamantaire dans sa ville natale, il s’installe à Paris en 1959 pour y poursuivre des études. En 1961 il obtient sa licence ès Lettres de l’Université de Paris et, en 1962, il est diplômé du Centre de formation à la recherche ethnologique (C.F.R.E.). En 1969, il soutient avec succès sa thèse de Doctorat d’État à l’Université de Paris, thèse qui sera publiée en 1970 sous le titre "Belzer Hassidim. Ethnologie d’une communauté juive traditionnelle". En 1972 il obtient la nationalité française.

Recruté au CNRS en 1968, il est, de 1974 à 1981, responsable de l’équipe d’ethnologie du Groupe de Sociologie des Religions. Puis, en 1983, Jacques Gutwirth et sa collègue Colette Pétonnet, réunissant un groupe de jeunes ethnologues, créent une équipe de recherche autour d’une nouvelle approche de l’anthropologie des sociétés modernes actuelles, l’anthropologie urbaine. Cette équipe scientifique sera reconnue par la Direction du CNRS en 1984 sous le nom de Laboratoire d’anthropologie urbaine, obtiendra un statut d’unité propre en 1988 et sera, en 2006, intégrée à l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain.

Jacques Gutwirth s’est également consacré à l’enseignement pendant de nombreuses années, à l’École Pratique des Hautes Études (1966 et 1967), à l’Université d’Aix-en-Provence (1972 et 1974), à l’École des Hautes Études en Sciences sociales (1979 à 1980), à l’Université René Descartes (1983 à 1992), à l’Université Johan Wolfgang Goethe de Francfort (1993 à 1995). Il a également été professeur invité à l’Université Fédérale du Rio Grande do Sul (Porto Alegre - Brésil) et à l’Université de Californie (Los Angeles). Il a, dans le même temps, dirigé de nombreuses thèses de doctorat.

Jacques Gutwirth a également assumé un certain nombre de missions auprès des Musées de France (1972-1973), comme vice-président, puis président de l’Association française de sociologie religieuse (1976-1982) et comme vice-président de la Société d’ethnologie française (1984-1986). De 1983 à 1986 il a été membre du Comité national scientifique et du Conseil du Département des Sciences de l’Homme et de la Société du CNRS.

Ses axes de recherches principaux sont l’ethnologie religieuse, l’anthropologie urbaine, la méthodologie de l’ethnologie dans les sociétés modernes contemporaines. Il s’est occupé des groupes "intensément religieux" : hassidim, judéo-chrétiens et fondamentalistes chrétiens américains. Au fil des années il a réalisé de nombreuses enquêtes de terrain, notamment en Europe, aux États-Unis et au Canada et ses investigations scientifiques et réflexions épistémologiques ont donné lieu à la publication de nombreux articles et ouvrages ainsi qu’à des communications à des journées d’études, colloques et congrès. Ses principaux ouvrages sont : "Vie juive traditionnelle. Ethnologie d’une communauté hassidique" (1970) ; "Les Judéo-chrétiens d’aujourd’hui" (1987) ; (en collab. avec C. Pétonnet) "Chemins de la ville. Enquêtes ethnologiques" (1987) ; "L’Église électronique. La saga des télévangélistes" (1998) ; "La renaissance du hassidisme, de 1945 à nos jours" (2004), traduit et publié en anglais en 2005.

Accessibilité :

L'accès au fonds est soumis à une autorisation préalable conditionnée par la justification d'une recherche.

Notes de contenu :

Ce fonds d'archives est constitué des documents de travail rassemblés par Jacques Gutwirth entre 1968 et 2010. Il témoigne, en particulier, de l’importance du rôle de Jacques Gutwirth dans l’élaboration de l'anthropologie urbaine comme discipline scientifique.

Il est à signaler que les dossiers ont été constitués par Jacques Gutwirth et qu’il en a validé le classement ici proposé.

Le fonds est classé en six sous-fonds :

1. Documentation personnelle et correspondance ;

2. Fiches de lecture et matériaux de terrain ;

3. Activités de recherche et d'enseignement ;

4. Publications et prépublications ;

5. Gestion de la recherche ;

6. Tirés-à-part.

Langue (s) : fre

eng

Allemand

Portugais

Hébreu

Géographique :
EuropeEtats-Unis