...

Fonds Solange de Ganay

Référence :
FR_9205022301_sdg [Fonds]
Nom du producteur :
Ganay, Solange de (1902-2003)
Date de création :
2004
Importance matérielle :
45 boîtes de dossiers, 15 fichiers (fiches et Index).
Notice biographique :

"C’est en chassant que je suis entrée dans l’ethnologie". En compagnie de sa sœur Henriette, du mari de celle-ci, Jean Lebaudy et de son propre époux, Charles de Breteuil, la future ethnologue consacre ses deux premières expéditions africaines à la chasse et au tourisme.

A la suite de ces voyages, dès 1932, elle commence à fréquenter le Musée du Trocadéro, suit les cours de Marcel Mauss à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes et fait la connaissance de Marcel Griaule alors juste de retour de la Mission Dakar-Djibouti. En 1935, Solange de Ganay vit sa première expérience d’ethnographe de terrain en participant pendant quatre mois à la 3e mission organisée par Marcel Griaule, la Mission Sahara-Soudan. Au cours de cette mission elle consacrera la majeure partie de son activité à la botanique. En 1937, en tant que chargée de mission à l’Institut d’Ethnologie (MNHN), elle part pour un terrain de dix mois. Durant cette période elle aura l’occasion de travailler avec Germaine Dieterlen et Marcel Griaule, alors que se déroule par ailleurs la Mission Sahara-Cameroun. Entre 1938-1939, elle participe, pendant six mois, à la Mission Lebaudy-Griaule et choisit ensuite d’orienter davantage ses recherches sur le monde mandingue.

Pendant tout ce temps, Solange de Ganay poursuit ses études. Elle obtient en 1940 le Diplôme de l’EPHE, section des Sciences religieuses et en 1941 une Licence-ès-lettres (certificats d’ethnologie, d’histoire des religions, de sociologie, d’esthétique et de morale).

En 1946 et 1948, elle participera encore à deux missions organisées par Marcel Griaule, en compagnie de Germaine Dieterlen et de Geneviève Griaule en 1946, de Germaine Dieterlen et Dominique Zahan en 1948. De 1949 à 1956, elle effectuera sept missions, dont la durée varie entre deux mois et un an, sans être attachée à aucune institution. Seule, la plupart du temps, elle poursuit ses recherches sur les Bambara. En 1951, elle sera accompagnée de Dominique Zahan.

Ce n’est qu’en 1969 que Solange de Ganay se rend à Sanga. Aux côtés de Geneviève Calame-Griaule, de Germaine Dieterlen et de Jean Rouch, elle assiste alors, depuis les falaises de Bandiagara, aux cérémonies du Sigi célébrées par les dogons tous les 60 ans.

En 1975 et 1982, enfin, elle reviendra au Mali, pour deux terrains consacrés aux rites de restauration septennale du sanctuaire Kama blon de Kangaba, rites qu'elle avait déjà observés en 1954 et qui feront l'objet de son dernier travail publié.

Accessibilité :

L'accès au fonds est soumis à une autorisation préalable conditionnée par la justification d'une recherche.

Notes de contenu :

Le fonds se compose de documents relatifs à la vie de Solange de Ganay : son parcours, ses activités et sa correspondance (Vie et Œuvres et Varia). Il comprend également ses cahiers de cours et des notes bibliographiques ainsi que quelques photos et un nombre important de tirés à part. La partie plus particulièrement consacrée à ses travaux de recherches se divise en deux sous-fonds "Terrains et thèmes de recherches" et "Fichiers". Le premier comprend ses carnets de terrain, agendas, cahiers de notes et manuscrits, le second, quant à lui, est composé des fiches classées par mission, par ethnie et par thématique. Le fonds comprend un index d'un très grand intérêt scientifique et documentaire réalisé par Solange de Ganay. Cet index a été numérisé offrant un accès thématiques aux fiches Bambara, Bols et au fichier Zahan.

Langue (s) : fre

nigéro-congolais

Géographique :
NigerMaliAfrique centraleTchad
Ethnonyme :
Bambara
Oeuvre :
Mission Sahara-Soudan (1935)Mission Ganay-Dieterlen (1937)Mission Lebaudy-Griaule / Niger-Lac Iro (1938-1939)